La mémoire du massacre de Thiaroye 44 nous a été léguée par Pap Khassoum Diagne, cinéaste, originaire de Pikine-Tally-Bous-Bess. Dans cette perspective,en 2015, Le centre du Monde a organisé une rencontre publique à Bruxelles afin de permettre à l'historienne française Armelle Mabon de faire connaître son travail de recherche auprès de la diaspora, d'une part, et, d'autre part, d'entrer en contact avec des membres du groupe de rap sénégalais Wa BMG44, groupe ultra célèbre au Sénégal pour son engagement à maintenir vivante la mémoire de Thiaroye 44. Même si nous étions conscients à l'époque que comme le suggère l'adage wolof Sabu dou fop bopame (Le savon ne peut pas se laver lui-même), il fallait aussi comprendre pourquoi il est très difficile pour les chercheurs sénégalais d'accéder à la vérité historique - celle des archives - en raison de la difficulté d'accès à des bourses pour étudier les crimes coloniaux; il nous semblait, par conséquent,  déterminant que les recherches de cette historienne soit connue au Sénégal. Cet objectif a été atteint dans le sens où les membres de Wa BMG 44, résidant en Belgique, ont été convaincus de l'importance des recherches d'Armelle Mabon et l'ont, alors, accompagnée au Sénégal pour lui ouvrir certaines portes des médias (avec l'appui de Matador).

Ce fut notre petite contribution à mettre en lumière la vérité historique sur ce crime colonial. Nous poursuivons toujours cet objectif en implémentant cette page.

V.B.

Appel à communication
  • Nouvelle pétition à signer
19 mai 2018 : Pour un procès en révision des tirailleurs sénégalais rescapés du massacre de Thiaroye
  • Liste des oeuvres de fiction sur le massacre de Thiaroye 44 (cliquez sur le texte pour accéder au lien)
Littérature :

Léopold Sédar Senghor, Hosties noires, Seuil, 1948. (poésie)

Fodéba Keïta, Aube africaine et autres poèmes africains, Présence Africaine, 1951. (poésie)

Boubacar Boris Diop, Le Temps de Tamango suivi de Thiaroye, terre rouge, L'Harmattan, 1981. (théâtre)

Doumbi-Fakoly, Morts pour la France. Récit historique, Karthala, 1983. (récit)

Cheikh Faty Faye, Aube de sang, L'Harmattan, 2005. (théâtre)

Mbaye Gana Kébé, Lettres aux morts de Thiaroye in : Tirailleurs de France, Les Nouvelles Editions Africaines du Sénégal, 2005, p. 29-42. (récit)

 

Bande dessinée :

PERNA Pat, OTERO Nicolas, Morts par la France : Thiaroye 1944, éditions Les Arènes, 2018, 144 p.

 

Films de fiction :

Le Camp de Thiaroye d’Ousmane Sembène, Sénégal, 147 minutes, 1988.

L'ami Ya bon de Rachid Bouchared, France, 9 minutes, 2004.

La Couleur du sacrifice de Mourad Boucif, Belgique, 82 minutes, 2007.

 

Paroles et Musique (cliquer sur le texte pour accéder au lien) :
Chanson interdite sur les radios sénégalaises mais diffusées sur les radios mauritaniennes
Baaba Maal, Thiaroye sur l'album International Riche Afrique vol.1, 2013.
Baaba Maal, Thiaroye, Remix Clip (70.000 vues sur You Tube)
(Le groupe Wa BMG 44 est né à Thiaroye, figure emblématique de ce combat pour la préservation de mémoire dans la jeune génération).
Spectacle :
Arts plastiques :
  • Témoignages directes :
Abdoul SOW, Des tirailleurs sénégalais se racontent, L'Harmattan Sénégal, Dakar, 2018(Thiaroye 44 à partir de la minute 50)
  • Etudes académiques sur les représentations dans la fiction de Thiaroye 44 :
Sabrina Parent, Cultural Representations of Massacre. Reinterpretations of the Mutiny of Senegal, Pelgrave, 2014, 210 pages.
  • Etudes académiques sur le film dans la fiction de Thiaroye 44 d'Ousmane Sembène :
  • Etudes académiques sur la vérité historique de Thiaroye 44 :
Armelle Mabon, "La tragédie de Thiaroye, symbole du déni d'égalité", Hommes & migrations, n° 1235, janvier-février 2002.
Armelle Mabon, Les prisonniers de guerre "indigènes", visages oubliés de la France occupée, La Découverte, 2010. (en cours de réédition)
Armelle Mabon, "Le massacre des ex-prisonniers de guerre coloniaux le 1er décembre 1944 à Thiaroye (Sénégal)" in Nouvelle histoire des colonisations européennes sous la direction de Amaury Lorin et Christelle Taraud, PUF, 2013.
Armelle Mabon est également l'auteur d'un documentaire réalisé par Violaine Dejoie-Robin "Oubliés et trahis, les prisonniers de guerre coloniaux et nord-africains", Grenade production, 2002 (dont la partie sur Thiaroye 44 devrait être modifiée suite à ses dernières recherches.).
Martin Mourre, Thiaroye 44, Histoire et mémoire d'un massacre, Presses Universitaires de Rennes, 239 pages, 2017.
 
  • Liens concernant la vérité historique (articles, vidéos, documents sonores) vers des sites français :
Deux émissions d'Elikia M'bokolo, disponibles en podcast sur RFI :
Articles sur Mediapart :
  • Mémoriaux
Voir aussi toutes les publications sur le groupe public Facebook Le massacre de Thiaroye pour un procès en révision