Références disponibles au centre de documentation :

 

Bibliographie

Le Docker noir, Présence Africaine, 1956, 219 p.

Ô Pays, mon beau peuple !, Présence Africaine, 1957, 187 p.

Les bouts de bois de Dieu, Banty Mam Yall, Press Pocket,1960, 363 p.

Voltaïques, suivi de La Noire de..., Présence Africaine,1962, 312 p.

Vehi-Ciosane ou Blanche génèse, suivi de Le Mandat, Présence Africaine,1966.

Xala, Collection Ecrits, Présence Africaine, 1973, 171 p.

L'Harmattan. Référendum, Présence Africaine, 1980, 312 p.

Le dernier de l'Empire, tome 1, Collection Encres noires, n°8, L'Harmattan, 1981, 225 p.

Le dernier de l'Empire, tome 2, Collection Encres noires, n°9, L'Harmattan, 1981, 221 p.

Niiwam, suivi de Taaw, Présence Africaine, 1987, 189 p.

Guelwaar, Présence Africaine,1996.

Cinéma école du soir, (Préface) in : FEPACI, L'Afrique et le centenaire du cinéma, Présence Africaine, 1995, pp. 9-11

 

Traduit en néerlandais :

Taaw. Een jeugd in Dakar, EPO, Berchem, 1992, 128 p.

 

 

Filmographie :

Borom Sarret d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale française, 1962, 21 minutes

L'empire Songhay, 1963, 35 minutes

Niaye d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale française, 1964

Taaw, version originale française, Sénégal, 1970, 24 minutes

La Noire de... d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale française, 1966, 60 minutes

Le Mandat/Manda bi d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale wolof, st.français, 1968, 86 minutes

Emitaï d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale française et diola, st. français, 1971, 96 minutes

Ceddo d'Ousmane Sembène, version originale wolof, st. français, 1976, 111 minutes

Camp de Thiaroye d'Ousmane Sembène, Sénégal/Algérie/Tunise, version originale wolof, 1988, 147 minutes

Guelwaar d'Ousmane Sembène, Sénégal, version originale française/wolof, st.français, 1991, 110 minutes

Moolaadé d'Ousmane Sembène, version originale dioula et française, st.français et néerlandais, 2004, 119 minutes

Référence Sembène (compléments à la collection Sembène Ousmane) de Yacouba Traoré, version originale française, 2002, 50 minutes

Documents :

Vidéo de l'intervention de Boubacar Boris Diop et Ben Diogaye Bèye lors du Colloque "Massacres et répression dans le monde colonial" qui s'est tenu à l'Université de L'Orient du 27 au 29 novembre 2014 à propos du scénario du Camp de Thiaroye écrit début des années 80' à la 1:19:10

 

Biographie et études critiques :

VIEYRA Paulin Soumanou, Sembène Ousmane : cinéaste, Première période, 1962-1971, Collection Approches, Présence africaine, Paris, 2012, (1ère édition 1972) 244 p.

ABASTADO Claude, Les Bouts de bois de Dieu de Sembène Ousmane, N.E.A., 1984, 83 p.

DIOUF Madior, Comprendre Véhi-Ciosane et Le Mandat de Sembène Ousmane, Les Classiques Africains, Saint-Paul, 1986, 65 p.

BOVE Bruno, Sembène Ousmane (1923-2007), in : Africultures, n°76, mars 2009

GADJIGO Samba, Ousmane Sembène. Une conscience africaine. Génèse d'un destin hors du commun, Présence Africaine, 2007.

BERTY Valérie, Sembène Ousmane (1923-2007) Un homme debout, Présence africaine, 2019, 18 euros.

Portrait filmé de Sembène Ousmane, in : Cinéastes africains Volume 1, DVD 2, Arte Vidéo

GASSAMA Makhily, KUMA : Interrogation sur la littérature nègre de langue française, Les nouvelles éditions africaines, Dakar, 1979,

 

Dossier :

SERCEAU Daniel (dossier réuni par), Sembène Ousmane, in : L'Afrique littéraire, n°76, 1985, 96 p.

 

Articles :

TCHITUNGU KONGOLO Antoine, Ousmane Sembène et les autres, in : L'Africain, n°230, Juin-juillet 2007, pp. 4-7

UGOCHUKWU Françoise, Ô pays mon beau peuple, lourd du passé, porteur d'avenir, in : Ethiopiques, n°68, 1er semestre 2002, pp. 81-97.

NGANDU NKASHAMA Pius, Niiwan (Notes de lecture), in : Notre Librairie, n°111, octobre-décembre 1992, pp.130-132.

HOWLETT Jacques, Ousmane Sembène, in : Littératures Francophones, Afrique-Caraïbes-Océan Indien, Dix-neufs classiques, Clef, Paris, 1997, pp.227-239.

FIRINE NI CHREACHAIN, Sembene Ousmane Incorporated ? Bestman's Sembene Ousmane : a Case-Study of Hegemonic Incorporation in African Literary Criticism, in : Protée noire, Essais sur les littératures francophones de l'Afrique noire et des Antilles, L'Harmattan, Paris, 1992, pp. 126-140

CASE Frederick Ivor, Sémiotique du cinéma d'Ousmane Sembène, in : L'Afrique et le centenaire du cinéma, Présence Africaine, 1995, pp. 145-153

VAN DEN AVENNE Cécile, « Les petits noirs du type y a bon Banania, messieurs, c'est terminé ». La contestation du pouvoir colonial dans la langue de l'autre, ou l'usage subversif du français-tirailleur dans Camp de Thiaroye de Sembène Ousmane, in : Glottopol, Université de Rouen, Laboratoire Dylis, 2008, pp.111-122

TISSIÈRES Hélène Colette, Faat Kiné d'Ousmane Sembène : décentrement et "démembrement", in : Créations et défis au Sénégal : Sembène, Diop, Diadji et Awadi, L'Harmattan, 2013, pp. 31-63.

RAVERA Marco, Ousmane Sembène, la voce del continente nero, in : La sinistra quotidiana, 19/09/2017

 

Concernant les acteurs :

FONTAINE Philippe, Robert Fontaine : pour ne pas oublier, Taviers, 1999, 56 p. (dossier)

DIAO Claire, Le jour où... Thérèse M'Bissine Diop a tombé le haut, in : Sofilm, mars 2014, pp. 20-21

Interview filmée de Thérèse Mbissine Diop, in : Cinéastes africains Volume 1, DVD 1, Arte Vidéo

Photo : Robert Fontaine, Ousmane Sembène et Michel Renaudeau entre deux prises sur le tournage d'Emitaï

Photo : Philippe Fontaine déguisé en Zoro sur le tournage de La Noire de...

Photo : Anne-Marie Jelinek et Philippe Fontaine à l'époque du tournage de La Noire de...

 

Prix obtenus par Ousmane Sembène :

pour La Noire de... , Sénégal, version originale française, 1966, 60 minutes

Prix Jean Vigo, 1966

Tanit d'Or, Festival International de Carthage, 1966

Antilope d'argent au premier festival des Arts Nègres, 1966

Prix du meilleur réalisateur africain de long métrage, Festival mondial des Arts nègres, Dakar, 1966

Manda bi/Le Mandat, Sénégal, version originale wolof, st.français, 1968, 86 minutes

Prix spécial du Jury, Festival de Venise, 1968

Prix de la critique internationale, Festival de Venise, 1968

Emitaï, Sénégal, version originale française et diola, st. français, 1971, 96 minutes

Médaille d'argent, Festival de Moscou, 1971

Affiches :

Affiche de l'événement organisé par Le centre du Monde aux Palais des Beaux-Arts de Bruxelles le 1er octobre 2015 pour la restauration du film La Noire de... projection suivie d'un débat avec Thérèse Mbissine Diop (actrice), Philippe Fontaine (acteur) et Alain Sembène

Restauration des copies :

Le camp de Thiaroye (restauration prévue en Tunisie) article septembre 2017

 

Autres :

Vidéo d'archive sur Dakar tournée en 1962 à la même époque que Borom Sarret

 

Quelques anecdotes :

Lors de ma première rencontre à Paris avec Thérèse Mbissine Diop en 2015, en vue de la projection de La Noire de... , elle m'informe qu'après avoir joué dans La Noire de... elle devient une star du cinéma en union sociétique et jouera en 1971 le rôle de la femme de Patrice Lumumba dans un film russe intitulé Soleil Noir.

Lors d'une rencontre organisée en 2018 par les Lingeer l'Horloge du Sud, Alain Sembène, le fils ainé d'Ousmane se remémorant son enfance (l'époque où Sembène travaillait comme docker à Marseille), évoque que son père se levait chaque matin courbaturé et interpellait son corps en lui disant : "Tu vas voir ici qui est le patron!".

Quelques pistes à explorer :

Un des cameramans de Sembène vivait encore en 2010 à Sam Notaire

L'actrice qui a prêté sa maison pour le tournage de La Noire de... vit dans une maison de retraite dans le midi de la France et est en contact avec Philippe Fontaine

Au sujet de Galle Ceddo, la maison d'Ousmane Sembène :

http://teranganews.sn/2017/06/letat-pret-a-transformer-la-maison-dousmane-sembene-en-musee/